Je m'inspire
BILAN-COACHING.COM

Comment financer ma reconversion professionnelle ?


Featured image for “Comment financer ma reconversion professionnelle ?”

Le premier frein des personnes que je reçois en bilan de compétences, est celui des finances ! Et c’est bien normal. Si une légère baisse temporaire de son revenu peut rester envisageable le temps de se former, il semble difficile de rester serein si le côté financier n’est pas réglé.

Après avoir trouver une idée métier et une formation, la question du financement arrive tout de suite après. Inutile d’aller plus loin si vous ne savez pas comment vous allez gagner votre vie. Vous risquez d’abandonner votre projet en cours de route, et ça serait bien dommage.

La bonne nouvelle c’est qu’en France ils existent pléthore de solutions, je vous en partage quelques unes 

  • Le CPF : Votre compte personnel de formation, c’est votre cagnotte, vous pouvez l’utiliser comme bon vous semble, sans avertir votre employeur. Pour cela, il suffit de vous connecter sur https://www.moncompteformation.gouv.fr/, de créer votre compte, consulter le montant de votre CPF et de trouver une formation qui correspond à vos besoins. Les formations éligibles au CPF sont toutes répertoriées sur le site du CPF. Les bilans de compétences sont éligibles au CPF
  • Le CPF de transition professionnel : Le Projet de Transition Professionnelle s’adresse aux salariés du secteur privé en cours de contrat CDI, CDD, ainsi qu’aux intérimaires et aux intermittents, sous certaines conditions.

Ce dispositif permet la prise en charge du prix de la formation et le maintien d’une rémunération pendant la durée de l’action de formation.
 

Qui peut en bénéficier ?

Pour prétendre à un financement via ce dispositif, les conditions d’ancienneté doivent être rempli et trois critères respectés.Vous êtes en CDI ?

– Avoir exercé une activité salariée pendant 24 mois, discontinue ou non, dont les 12 derniers mois chez votre employeur actuel Vous êtes en CDD ?

Vous devez justifier de 24 mois d’activité professionnelle dans les 5 dernières années (tout type de contrat ou de statut) dont 4 mois en CDD au cours de la dernière année. 
Vous devez toujours être en poste au moment du dépôt de la demande de financement auprès d’une Association Transition Pro. La formation doit commencer au maximum 6 mois après la fin de votre contrat.

Vous ne disposez ni d’un CDI, ni d’un CDD ?

 

Les trois critères à respecter :

  • Cohérence du projet (par rapport au profil, au parcours, à la formation initiale du porteur du projet)
  • Pertinence du parcours de formation (choix de la formation, coût, individualisation et personnalisation)
  • Perspectives d’emploi (débouchés au niveau régional)

Plus d’informations sur   https://www.transitionspro.fr/

Plan de Développement des Compétences ou PDC

Anciennement Plan de Formation, c’est l’employeur qui met en place cette démarche afin de former ses employés pour le maintien ou l’obtention de nouvelles compétences ainsi que leur permettre de se développer au sein de l’entreprise.

Dans ce cas, le salarié garde sa rémunération durant sa formation. Les frais supplémentaires sont à la charge de l’employeur (hébergement, déplacement, repas).

Chèque Formation

Fournie par le Conseil régional, cette aide permet de suivre une formation professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre professionnel enregistré au Répertoire national des certifications (RNCP) ou éligible au Compte personnel de formation (CPF).

Rémunération de Fin de Formation ou RFF

Destinée aux demandeurs d’emploi en fin de droits ayant entamé une formation et ne l’ayant pas encore terminée, la RFF permet d’être indemnisé jusqu’à la fin de la formation par Pôle Emploi.

Rémunération des Formations de Pôle Emploi ou RFPE

La Rémunération des Formations de Pôle Emploi (RFPE) est une indemnité versée aux demandeurs d’emplois par Pôle Emploi qui suivent une formation agréée par Pôle Emploi dans le cadre de leur projet personnalisé d’accès à l’emploi. Elle est accessible aux demandeurs d’emploi qui ne sont pas ou plus éligibles aux différents droits existants, qu’il s’agisse de l’ARE ou de l’ASP.